°

 

retour Page d'accueil

retour menu

დაბრუნება პირველ გვერდზე  დაბრუნება ქართულ მენიუზე

 

HISTOIRE

      

Cliquez ici pour voir une chronologie des Principales dates

 

Introduction

 L’histoire de la Géorgie ancienne, depuis la christianisation du pays jusqu’aux invasions mongoles du XIII ème siècle, se confond avec celle de l’Église géorgienne.

La Géorgie fut habitée dés le IIIème millénaire avant Jésus Christ par des tribus sud-caucasiques apparentées entre elles et qui ne se soudèrent que beaucoup plus tard en un seul peuple, grâce à la force unificatrice de la christianisation au IVème siècle et à l’union contre les envahisseurs et contre l’Islam.

La Géorgie fut évangélisée par la vierge de Cappadoce Sainte Nino que les Géorgiens vénèrent et considèrent comme leur patronne. Notons que c'est en l'an 337 que le christianisme fut proclamé  religion d'état par le roi Mirian.

C’est à la première moitié du Vème siècle que remonte la première version géorgienne de l’Évangile. La première Bible intégrale date du VIème siècle.

Dès le Vème siècle, de nombreux couvents et monastères furent construits en Géorgie. Certains d'entre eux débordèrent même en dehors de ses frontières sur l’empire byzantin comme le monastère des Ibères au Mont Athos. Citons également les monastères de  Sainte Croix à Jérusalem et  de Sainte Catherine au Mont Sinaï .

 

 

Les Géorgiens se désignent comme les Kartveli (des habitants de kartlie) du nom de la partie centrale du pays autour de Mtskhetha (ancienne capitale) et Tbilissi.

Le terme "Sakartvelo"  ou pays des Kartveli désigne l’ensemble de la Géorgie depuis l’unification politique, culturelle et religieuse du pays au début du XIème siècle.

Pour les Géorgiens, ces appellations remontent au héros mythique Kartlos auquel la légende a fini par trouver une origine biblique : D’après la génèse, Kartlos serait le fils de Thorgama, petit fils de Japhet, lui-même fils de Noé.

Dès le début de la quête mythique de la Toison d’Or (Xème siècle avant Jésus Christ) les Grecs appelaient la Géorgie Occidentale" Colchide".

La Géorgie orientale autour de la Kartlie porte en Occident, depuis l’antiquité,  le nom d’"Ibérie" (Iveria).

Ce n'est qu'au XIème siècle que le terme de Géorgie a commencé à s'imposer par rapport aux noms d’Ibérie et de Colchide. L’importance du culte de Saint Georges chez les Kartveli n'y est certes pas étrangère.

Saint militaire, officier pour les Romains, général aux yeux des Byzantins, chef des armées célestes selon les Croisés, Georges est vénéré par les Géorgiens depuis le Vème siècle et c’est à lui que les habitants du pays attribuent leurs victoires contre les Perses, les Arabes, les Turcs et les Mongols. Il est devenu dès l’an mil le héros et le saint national du Sakartvelo.

 

Le terme Géorgie s’imposa également grâce aux pèlerins occidentaux en Terre Sainte qui rapportèrent que les Kartveli étaient désignés par les peuplades voisines au moyen d’un nom pouvant évoquer celui de Georges. Les Perses les appelaient "Kurz" ou "Gurdzani", d’après le nom de la tribu des Gouriens, les Turcs les appelaient "Gurdzi" ( le pays "Gurdzistan", d'où a dérivé le terme que les Russes utilisent pour désigner la Géorgie :"Gruzia". Quant aux  Arabes qui régnèrent à Tbilissi entre 645 et 1121,  ils utilisaient pour les habitants le terme de Djerdji,que les croisés de langue italienne associèrent à Giorgi ou Georges. 

C’est ainsi que le nom de la Géorgie s’imposa en occident, appuyé encore par l’idée que Saint Georges était originaire d’Asie Mineure, voire d’Ibérie même.

Si la Géorgie s’est donnée pour patron Saint Georges qui combat le dragon aux mille têtes, c'est certainement aussi à cause de la lutte perpétuelle de la nation géorgienne pour garder ou recouvrer son indépendance.

Dans la deuxième partie du XI ème siècle, la reine Thamar  fut la première femme à accéder au trône de Géorgie. C'est au cours de son règne que la Géorgie connut son "Époque d'Or" et atteignit le zenith de sa puissance. Thamar que les Géorgiens n'avaient pas hésité à nommer le Roi (Mèpè) -Thamar Mèpè- fut une politicienne habile, talentueuse et perspicace. A la suite de chacune de ses campagnes militaires toujours  couronnées de succès, elle fit construire de nombreuses églises et monastères. 

Le monde Musulman ne pouvant admettre son pouvoir et sa popularité tenta maintes fois, mais en vain d'infliger une défaite à la Géorgie.

Thamar fut très attentive à la prospérité économique de son pays. Elle fit creuser des canaux qui irriguèrent les régions arides, fit restaurer de nombreuses forteresses en ruine et créa de nouvelles villes et cités.

Pendant son règne la culture les sciences et la littérature se développèrent  considérablement. C'est  sous l'influence de Thamar que le joyau de la poésie géorgienne "Le Chevalier à la peau de Tigre" fut écrit par Chota Roustaveli.

Elle fut la première à abolir la peine de mort et au cours de son règne, la Géorgie fut l'état le plus puissant du proche orient.

Ce pays qui a su vaincre et se libérer à diverses époques d’innombrables envahisseurs a donc réussi, en dépit des invasions les plus destructrices, à sauvegarder ses traditions, sa langue et sa culture, et jusqu’à un passé très proche, son intégrité territoriale. La Géorgie a perdu le contrôle, depuis 1993,  du quart de son territoire (-Abkhazie et Osséthie du Sud - où la Russie continue à attiser des conflits selon certaines techniques bien éprouvées par le passé).

Tous les Géorgiens parlent des langues qui sont unies entre elles par des liens de parenté et forment un groupe particulier.

 La Géorgie a certes perdu des territoires et des batailles, mais même au moment les plus tragiques de son destin, elle n’a jamais perdu espoir et a toujours eu la volonté de continuer le combat. Tbilissi, sa capitale, 26 fois incendiée et détruite, témoigne si besoin était de la capacité de survie de ce peuple qui n’a jamais baissé les bras pour lutter contre l’envahisseur.

  Aussi est-il facile de concevoir que tant d’invasions furent accompagnées de nombreuses dévastations, ce  qu’attestent aujourd’hui encore les églises et les monastères en ruine ainsi que les chefs d’œuvres atrocement mutilés des peintres et des sculpteurs.

 

 

Quelques repères historiques

 

XVIllème s. av.  J.-C.

Apogée du royaume hittite ancien

XlVème-Xlème s. av.  J.-C.

Culture de Ibérie.Trialéti 

XIème-Vlllème s. av.  J.-C.

Essor de la culture du bronze en Géorgie

IXème-Vlllème s. av.  J.-C.

Apogée du royaume d'Ourartou

Vlème s. av.  J.-C.

 Les plus anciennes données de la littérature relative à l'Ibérie et à la Colchide

65 av.  J.-C. Établissement de l'influence romaine sur la Transcaucasie

Vers 337

 

Évangélisation de la Kartlie par Sainte Nino et adoption du christianisme comme religion d'état  par le roi Mirian

2ème moitié du Vème s.

Règne de Vakhtang Gorgassal en Kartlie

484 Début de la révolte de Vakhtang Gorgassal contre les Perses
523 Suppression par les Perses du pouvoir royal en   Kartlie

Fin VIème s.

Formation de la principauté de Kartlie

607 Scission entre les Églises de Géorgie et d'Arménie

627

Prise de Tbilissi par l'empereur Héraclius

654 Convention du prince de Géorgie avec les Arabes

Fin Vllème s.

Renforcement des Arabes dans Tbilissi

2ème moitié du Vlllème s.

Formation de la principauté de Kakhétie

Début IXème s.

Fin du pouvoir princier en Kartlie

853

Campagne de Bougha en Géorgie

888

Adarnasé Bagration «Roi de Géorgie »

914

Campagne d'Aboul-Qassim en Géorgie

951

Parution de l'oeuvre de Guiorgui Mertchoule

979

Les troupes de David III infligent une défaite à  Bardas Sklèros

975-1014

Règne de Bagrat III

1001

Mort de David III

1010

Première union de la Kakhétie et de l'Éréthie

1014-1027

Règne de Georges ler

1021-1023

Guerre contre Byzance.

1027-1072

Règne de Bagrat IV

1045

Première entrée des Géorgiens à Ani

1046

Entrée de Bagrat IV à Tbilissi

1065

Première invasion des Turcs-seldjoukides en Géorgie

1072-1089

Règne de Georges Il

1080

Grande invasion des Seldjoukides  

1089-1125

Règne de David IV le Bâtisseur

1103

Concile ecclésiastique de Rouissi-Ourbni

1110-1118

Succès de David le Bâtisseur sur les Turcs

1118

Organisation de l'armée Kiptchak

1121

Bataille de Didgori

1122

Libération de Tbilissi

1123

Reconnaissance de suzeraineté de la Géorgie sur le Chirvan

1123 Expulsion des Turcs d'Arménie et son union à la Géorgie

1125-1156

Règne de Démétré 1er

1156-1184

Règne de Georges III

1162

Prise de Dvine par les troupes géorgiennes

1167

Prise de Derbent par les troupes géorgiennnes

1178 Proclamation de Thamar comme co-régnante avec Georges III  

1184-1213

Règne de la reine Thamar

1185 Manifestations des « didébouls » et du groupe  de  Koutlou-Arslan  

1195

Bataille de Chamkhori

Fin Xllème s. Poème de Roustavéli «Le chevalier à la peau de tigre»
1204 Entrée des troupes géorgiennes dans la province  byzantine de la Mer  du  royaume de Trébizonde

1204

Bataille de Bassiani

1206

Prise de Kars

1207 Proclamation de Guiorgui Lacha comme  corégnant  avec la reine Thamar

1208-1209

Prise d'Artchèche

1210

Campagne en Iran

1213-1222

Règne de Guiorgui Lacha

1220

Premières heurts  avec les Mongols

1222-1245

Règne de Roussoudane

1225-1230 Domination des Khorezmiens sur la Géorgie  orientale
1230 Proclamation de David fils de Roussoudane comme co-régnant
1235-1240 Conquête de la Géorgie orientale par les Mongols
1247 Les Mongols confirment David VI Narinn et  David II Oulou comme rois de Géorgie

1254

Recensement général dans les domaines mongols

1259-1260

Révolte contre les Mongols en Géorgie

1266

Séparation du Samtskhé du royaume de Géorgie

1270

Mort de David Oulou.

1282

Entrée de David Narinn à Trébizonde

1270-1289

Règne de Démétré II

1293

Mort de David Narinn

1293-1314

Plusieurs autorités en Géorgie

1314-1346

Règne de Guiorgui V le Brillant

1360

Avènement de Bagrat V

1386-1403

Incursions de Tamerlan en Géorgie

1407 Mort de Guiorgui VII dans la guerre contre les  Turkmènes

1411

Mort de Constantin 1er dans la guerre contre les Turkmènes

1412-1443

Règne d'Alexandre 1er  

1453

Prise de Constantinople par les Turcs-osmanlis

1459-1460 Pourparlers de GuiorguiVIII avec les souverains  européens sur une guerre commune contre les Turcs  
1466 Avènement de Bagrat en Kartlie et départ de  Guiorgui  VIII en Kakhétie.  Début du morcellement  du  royaume de Géorgie.  

1477

Prise de Tbilissi par Ouzoun-Hassan

1492-1496 Pourparlers de Constantin II avec les autorités d'Égypte et d'Espagne

1510

Première invasion turque en Géorgie occidentale

1534-1558

Règne de Louarsab 1er  en Kartlie

1541-1553

Campagne de Shah-Tahmasp en kartlie

1543

Bataille en Karagak

1545

Bataille à Sokhoïsta

1551

Conquête d'Artanoudji par les Turcs

1555 Paix irano-turque - accord sur le partage de la Géorgie

1558

Bataille de Garissi et mort de Louarsab 1er

1558-1600

Règne de Simon 1er  en Kartlie

1578 Conquête du Samtskhé-Saatabago et occupation de la Kartlie par les Turcs  
1585-1587 Échanges d'ambassades entre Moscou et la Kakhétie

1590

Reconnaissance par l'Iran de la domination turque sur la Transcaucasie

1598-1600

Lutte de Simon 1er contre les Turcs

1606-1648

Règne de Teïmouraz 1er

1609 Victoire de Guiorgui Saakadzé sur les Turcs à  Kvichkhéti  

1614

Première incursion de Shah-Abbas en Kakhétie

1616

Dévastation de la Kakhétie

1618 Appel à l'aide à Moscou et aux états d'Europe  occidentale

1622

Martyre de Louarsab II  captif en Iran

1623

Bataille de Martqopi

1624

Bataille de Marabda

1624

Martyre de la reine Kéthévane  captive en Iran

1624 Bataille de Bazaléti. / Défaite de Guiorgui Saakadzé

1632-1658

Règne de Rostom en Kartlie

1647-1713

Vie d'Artchil

1658

Avènement en Kartlie de la branche Moukhrani des Bagration

1658 –1725

Vie de Soulkhan Saba Orbéliani

1659 Révolte en Kakhétie; extermination des Turkmènes

1663

Mort de Teïmouraz ler  captif en Iran

1703-1724

Règne de Vakhtang VI en Kartlie

1709

Fondation de l'imprimerie de Tbilissi

1713 Voyage de Soulkhan Saba Orbéliani en Europe pour une mission diplomatique  

1720

Traité de Pierre 1er  avec Vakhtang VI

1724

Départ de Vakhtang VI en Russie

1723-1735

Domination turque en Kartlie et Kakhétie

1735-1747

Domination iranienne en Kartlie et Kakhétie

1733-1744

Règne de Teïmouraz II en Kakhétie.

1744 Avènement de Teïmouraz II en Kartlie et d'Irakli II en  Kakhétie
1748-1750 Les khanats d'Erévan - Gandja et Nakhitchévan sont rendus tributaires de la Géorgie  

1751

Défaite d'Azat-khan

1751-1784

Règne de Solomon  1er en Imérétie

1754 Défaite du souverain de Khoundza à Mtchadisdjvari
1755 Seconde défaite du souverain de Khoundza à Kvaréli

1757

Bataille de Khressili

1758

Traité d'alliance entre Irakli II et Solomon 1er

1759 Assemblée des représentants de la noblesse et du clergé  de Géorgie occidentale

1760

Voyage de Teïmouraz II en Russie

1762-1798

Irakli II - roi de Kartlie et Kakhétie

1768-1774

Guerre russo-turque

1770

Victoire d'Irakli II à Aspindza

1774

Victoire de Solomon 1er  à Tchkhéri

1781-1782

Négociations d'Irakli II  avec les états d'Europe  occidentale

1783

Traité de Guéorguievsk : La Russie s'engage à venir au secours de la Géorgie en cas d'agression extérieure

1785

Invasion d'Omar-khan

1795 Bataille de Krtsanissi et pillage de Tbilissi par  AgaMahomet-khan. Passivité de la Russie qui profite de la situation.

1798-1800

Règne de Guiorgui  XII

1801 Manifeste de l'empereur Alexandre II  sur l'annexion du  royaume de Géorgie orientale à  la  Russie

1804

Insurrection contre l'occupation russe dans la région montagneuse de Kartlie en Pchavie et Khevsourétie

1812

Insurrection de Kakhétie

1819-1820

Insurrection en Imérétie et Gourie

1832

Complot contre les occupants

1840

La réforme administrative et son échec

1841 Insurrection en Gourie. Émeutes en Ossétie. Suppression définitive des principautés.
1857 Révolte des paysans de Mégrélie. Rattachement de l'Adjara  à  la Géorgie.  

1880-1890

Mouvement de libération nationale

26 mai 1918

Proclamation de l'indépendance de la Géorgie

7 mai 1920 Reconnaissance par la Russie de l'indépendance et de la souveraineté de la république de Géorgie
Février 1921 Occupation de Tbilissi par l’Armée Rouge .  Fin de   l’indépendance géorgienne.

Août 1924

Insurrection générale

1928/1931/1936/1956/1962 Répressions sanglantes contre le peuple géorgien toujours insoumis qui manifeste pour l'indépendance
1972 Arrivée d'Edouard Chevardnadze à la tête du PC de Géorgie
14 avril 1978 Manifestation à Tbilissi pour la défense de la langue géorgienne
9 avril 1989 Sanglante répression par les troupes spéciales du Ministère de l'Intérieur d'une manifestation pacifique à Tbilissi ( 43 morts)
28 octobre 1990 Victoire de la "Table ronde",  coalition indépendantiste, aux élections législatives. Zviad Gamsakhourdia en devient le Président.
9 avril 1991 Restauration de l'indépendance
26 mai 1991 Zviad Gamsakhourdia est élu Président de la République de Géorgie
Janvier 1992 Putsh militaire et déposition du Président Gamsakhourdia contraint à l'exil
Mars 1992 Arrivée d'Edouard Chevardnadze au sein du Conseil Militaire constitué par les forces d'opposition
Juillet 1992 Déclaration unilatérale d'indépendance par la République autonome d'Abkhazie et début du conflit armé avec la Géorgie
11 octobre 1992 Election d'Edouard Chevardnadze comme Président du Parlement.
Janvier 1993 Assassinat  de Zviad Gamsakhourdia dans l'ouest de la Géorgie 
5 novembre 1995 Election d'Edouard Chevardnadze comme Président de la République de Géorgie
5 novembre/ 22 novembre 2003 Révolution des "Roses" qui a amené la démission d'Edouard Chevardnadze
4 janvier 2004 Election de Mikheïl Saakashvili comme Président de la République de Géorgie
   

    

Retour début