°

°

 

retour Page d'accueil

retour menu

დაბრუნება პირველ გვერდზე  დაბრუნება ქართულ მენიუზე

 

LES POLYPHONIES GÉORGIENNES EN FRANCE

ქართული მრავალხმიანობა საფრანგეთში

 

Ces polyphonies sont encore peu connues en occident malgré leur raffinement et leur richesse. Pourtant, plusieurs groupes, constitués principalement de non-géorgiens, travaillent et présentent ce répertoire en France. 

Mais par quel mystère la polyphonie géorgienne a-t-elle  conquis le cœur  et l'âme des membres de ces formations ? La flamme qui les anime est à la hauteur de leur passion et nous vous laissons découvrir aujourd'hui :

 

 

ENSEMBLES

MERANI     

 MARANI      MADRIKALI     MZESHINA      HARMONIE GEORGIENNE

 THAMARIONI

LE REMÈDE DE FORTUNE

et puis,

de 1957 à 1967  Gouliko et Othar PATARIDZE

 

 


La Polyphonie Géorgienne et le principes qui la régissent

voir également

Un exemple d'enseignement du chant polyphonique par l'ensemble MZETAMZE au pays Basque

Ca vaut le détour !


 

Description de la pratique du chant polyphonique en langue géorgienne et histoire de la valorisation de cet élément patrimonial en Île de France, par la communauté francilienne et la diaspora géorgienne.

Vidéo faite à l'initiative de l'Association Île du Monde

https://www.youtube.com/watch?v=Q5Z_XB-TmKQ

L’objectif principal de l’association Île du Monde est celui de mettre en valeur et de préserver le patrimoine culturel immatériel, l’un des facteurs les plus importants du maintien de la diversité culturelle francilienne.

C’est-à-dire, les communautés d’origine francilienne et celles issues de l’immigration nationale et internationale.

Nos actions de valorisation vont cibler seulement un aspect de cette diversité culturelle, ce qu’on dénomme : le patrimoine culturel immatériel francilien.

 

 


Ensemble MERANI

 

Ensemble Merani au 26 mai 1967

Chanteurs & chanteuses :

Othar Pataridzé ; Gouram Assathiani; Mixeïl Vodé ; Merab Odichèlidze ; Zoltan Jordania ; Othar Zourabichvili ; Gogui Keresselidzé ; Salome Zourabichvili ; Eliane Brichler ; Catherine Tsitsichvili ; Irène Tsitsichvili ; Kato Odichèlidzé ; Lia Vodé ;  Christine Toullec ; Daredjane Berekachvili; Thinatine Berekachvili

 

Merani aux Champs Elysées 10 Février 1972

Miniature

Merani au Symposium de la polyphonie Mondiale à Tbilissi  octobre 2002

1-sami dzmani gurulebiსამი ძმანი გურულები

2-salami tcituneboსალამი ჩიტუნებო

3-sionchi chèvalსიონში შევალ

4-aralo orodilaარალო ოროდილა

5-ase tcanguri vTquathu naასე ჩანგური ვთქუათუ ნა

6-urva urva urvao dilaoურვა ურვა ურვაო დილაო

7-iav nanaიავ ნანა

8-varadoვარადო

9-tsèduri mravaljamieli ცედური მრავალჯამიელი

10-guchin cvidni gurjanelni გუშინ შვიდნი გურჯანელნი

 

 

რაც შეეხება ჩანაცერს

თარიღი იყო თებერვალი 1984

en ce qui concerne l'enregistrement  la date est Février 1984 lieu : Radio France

 

·           ·           ჩემი გუნდის სახელი "მერანი" შექმნილი პარიზში 1967 წელს

Mon ensemble "MERANI "a été créé en 1967

 

·           ამ ფირზე მარტო ბიჭები მღერიან

Ce choeur est uniquement constitué d'hommes

ოთარ ზურაბიშვილი       ( ლევან ზურაბიშვილის შვილი )

Othar Zourabichvili

მერაბ ოდიშელიძე            ( გენერალ გიორგი კვინიტაძის შვილიშვილი )

Merab Odichelidze

მიხეილ ვოდე-გოგიტიძე             ( სიმონ მდივანის შვილიშვილი)

Mikheil Vodà Goguitidze

ზოლტან ჟორდანია                 ( ნოე ჟორდანიის შვილიშვილი)

Zoltan Jordania

გურამ ასათიანი             ( ჟორა ასათიანის შვილი)

Gouram-Patrice Assathiani

 

და თქვენი მონამორჩილი ლოთბარი და მომღერალი ოთარ პატარიდზე ( ელისე პატარიძის შვილი )

et votre serviteur chef de choeur et chanteur Othar Pataridze

 

 


Ensemble MARANI

https://www.facebook.com/ensemblemarani

Marani Ensemble Franco-Géorgien

 


Ensemble MZESHINA

 

 

http://www.mzeshina.fr/chants_polyphonies.html


Ensemble MADRIKALI

 


Ensemble  HARMONIE GEORGIENNE

http://www.sudouest.fr/2015/04/24/la-polyphonie-de-georgie-1902381-3097.php


Ensemble TAMARIONNI

https://www.facebook.com/pages/Tamarionni-თამარიონნი/646645148682310

 

 

 

 


LE REMÈDE DE FORTUNE

https://leremededefortune.wordpress.com/

Le Remède de Fortune au Symposium de la Polyphonie Mondiale à Tbilissi Octobre 2010

 2:00

sympozium 5 08 10 2010 gaxsovs turpa.AVI 

 2:47

sympozium 5 08 10 2010 tu ase turpa iyavi 

 

 1:21

sympozium 5 08 10 2010 tsin tskharo_2.AVI 

 

 3:19

sympozium 5 08 10 2010 natvra.AVI 

 4:32

sympozium 5 08 10 2010 tchela.AVI 

 

Dernières mises au point avant concert au conservatoire chez Thamaz Pataridze

 

 

 

 

Après l'effort , le réconfort

 

 


Gouliko et Othar PATARIDZE

         

   26 Mai 1961 à Paris              26 მაისი 1961 პარიზში

 

1.  ai kaxeTi                 აი კახეთი

2.  aba deli deli dela           აბა დელი დელი დელა

3.  daigvianes                      დაიგვიანეს

4.  daukar tchemo panduro        დაუკარ ჩემო ფანდურო

5.  gashaireba                                    გაშაირება   

6.  divlida la lidalale                         დივლიდა ლა ლიდალალე

7.  tirian Tushis qalebi                         ტირიან თუშის ქალები
 

 

La polyphonie géorgienne et les principes qui la régissent

Par Othar Pataridze

 

Toutes les étapes de l’histoire de la Géorgie ont profondément marqué le folklore du pays qui s’est transmis de pères en fils par voie orale. La splendeur des chants géorgiens a de tout temps émerveillé ceux qui les ont entendus.

Alexandre Dumas eût l’occasion de les apprécier particulièrement lors de festins au cours de son voyage dans le Caucase. Romain Rolland, lors de son séjour dans la capitale Tbilissi  se disait stupéfait tant il y avait décelé de noblesse, de ferveur, de majesté et de gravité.

Ces deux références littéraires montrent que les chants géorgiens peuvent séduire à la fois un grand ripailleur querelleur et un intellectuel pacifiste !

C’est un héritage de poids et ce domaine passionne les savants du monde entier.

Il y a très longtemps que l’on chante en Géorgie et il est vrai que chaque Géorgien se sent plus ou moins le gardien de cet héritage.

La polyphonie est la caractéristique principale de la musique populaire géorgienne. La Géorgie est mondialement connue pour l’originalité et la beauté de ses chants polyphoniques , tant dans le domaine populaire ou folklorique que dans le domaine religieux. L’originalité et le caractère propre de la musique populaire géorgienne sont les raisons principales de son succès et de sa connaissance au plan international. L’UNESCO ne s’y est du reste pas trompée et a proclamé le chant polyphonique géorgien

comme chef d’œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité à Paris le 18 mai 2001 .

Tbilissi a vu la création du centre de la Polyphonie Mondiale.

Consultez le site de l'UNESCO d dédié à cette haute distinction et à l’intérieur, la page GEORGIE consacrée à cette événement.

Ce qui caractérise cette musique, c’est l’originalité de sa polyphonie et l’utilisation de nombreux bourdons. Parallèlement, chaque région possède des caractéristiques communes régies par des principes généraux propres ( tout comme la langue géorgienne et ses dialectes apparentés) , et le facteur déterminant et fédérateur de la musique populaire géorgienne est la Polyphonie.

La majeure partie des chants traditionnels s’exécutent à Capella et à Trois voix, mais on rencontre également des exemples à 2 ou 4 voix. Ils sont quelquefois accompagnés d’instruments traditionnels – Le Pandouri (3 cordes) , le Tchangouri (4 cordes ) , le Tchouniri (vièle à 3 cordes-Svanéthie-)et le Tchangi ( harpe angulaire à 5 ou 6 cordes-Svanéthie-).

Chaque voix a une fonction fondamentalement différente se distinguant par son appellation. Dans les chants à 3 voix, celui qui entonne est la voix médiane (eu égard à la hauteur), communément appelée première voix. La voix haute étant la deuxième voix. Le principe de classification populaire des voix est le fondement même de leur signification en Géorgie.

Dans les chants à 3 voix, les voix respectives sont « mTqmeli » (le narrateur qui délivre la mélodie et le texte, et c’est souvent celui qui entonne, « modzakhili » seconde voix ( celle qui conduit la voix principale -voix haute-) et « bani » basse …écoutez un exemple dans tchakroulo-Kakhèthie- ( vidéo dédié au berceau de la polyphonie mondiale)

https://www.youtube.com/watch?v=2V0GkEi5Rck&list=UUeujPO433X7GwQOxwkMZHOA&index=1

On trouve également des chants à 4 voix en Gourie dans le chant de travail « naduri »

  Miniature

https://www.youtube.com/watch?v=5MHijvkW_ng&list=UUeujPO433X7GwQOxwkMZHOA

En Géorgie, la polyphonie est en général une forme de pensée nationale. Elle est profondément encrée aussi bien lors de l’exécution de chants traditionnels, de forme collectives, que dans les solos. La nature polyphonique des chants géorgiens ne se transmet pas uniquement par les écrits musicaux, mais également par tradition orale. C’est pourquoi il est particulièrement important de retranscrire ces chants dans un milieu non traditionnel, et d’aller ensuite sur le terrain, car le danger est grand de dénaturer ces chants au cours des siècles.

La polyphonie est le principe, le mode de pensée musical de l’homme Géorgien, profondément ancré dans sa conscience. C’est sa norme traditionnel d’exécution collective.

Musique d’un peuple pour qui le chant est une manière de respiration, elle est aussi l’affirmation d’une résistance. Musique pudique et secrète, à l’image de ce peuple fier et ombrageux . Musique sans broderie particulière, sans éclat inutile, sans brillance superflue. Musique étonnante d’inspiration et de nostalgie...

Ce qui frappe, c’est cette retenue exceptionnelle, à la fois étrange et sauvage, cette absence totale d’exubérance des exécutants. Même les chansons à boire paraissent tristes et graves !

Cette musique sophistiquée répond à une dialectique subtile. Le peuple entier chante. Les chants ponctuent tous les aspects de la vie : les joies, les douleurs, le travail, l’amitié, la guerre…

Cependant, le peuple entier chante. Les chants ponctuent tous les aspects de la vie : les joies, les douleurs, le travail, l’amitié, la guerre…

Tout se chante en Géorgie et en Géorgie, tout le monde chante !

Vive la polyphonie géorgienne bien sûr, mais également toutes les polyphonies du monde entier qui participent au déploiement de l’harmonie universelle !

 


 Quelques liens :

http://www.polyphony.ge

http://www.chveneburebi.com

http://facebook.com/ensemblemarani

 


Enseignement du chant polyphonique par l'ensemble MZETAMZE au pays Basque

Voir les vidéos souvenir DU SEJOUR DE L’ENSEMBLE MZETAMZE AU PAYS BASQUE

31 octobre 2008 –

Apprentissage de "Metskhvaris simRera"parles élèves du Conservatoire de Musique de Bayonne

 

ECOUTEZ ET JUGEZ LE RESULTAT FINAL ! Quelle magnifique Pédagogie !

 

         

 

                                          

Beau Résultat et félicitation au professeur et aux élèves !

3 & 4 novembre 2008 –

Hélette

Sur deux jours, au Café culturel « La Mer » - Cie Traboules

Résidence-échange entre le groupe Mzetamze et le trio Maddi Oihenart-Kattalin Indaburu-Céline Mounole ; rencontre avec le public scolaire de Hélette

télévision FR 3 régionale

4 novembre 2008 – 21 :00 heures

Café culturel « La Mer » - Hélette

Concert avec le groupe Mzetamze et le trio Maddi Oihenart-Kattalin Indaburu-Céline Mounole

En partenariat avec la Cie Traboules

On crois rêver ! quel miracle !

 irushka-mzetamze tchanguri (samegrelo) irushka-mzetamze  batonebo (guria) irushka deda mogikvdeso  

 

 irushka-mzetamze narda nina final (atchara)

   

 

 


 

Retour début